Écriture & Édition par Jean-Basile Boutak

N’en déplaise aux éditeurs les plus conservateurs, la lecture numérique se développe de plus en plus rapidement dans l’hexagone. Autour de moi par exemple, des personnes jusqu’alors sceptiques ont sauté le pas de la liseuse à encre électronique, ou sont décidées à en acheter une dans les mois à venir. Comme c’est généralement le cas avec les nouvelles technologies, l’acheteur potentiel se retrouve bien souvent submergé par l’offre, ne sait que choisir, et choisit souvent mal. C’est d’autant plus vrai que l’acheteur d’un appareil dédié à la lecture est parfois un « littéraire » pur jus, peu habitué à l’achat hi-tech.

Voici donc quelques pistes pour choisir le précieux allié de vos futures lectures :

  • Se poser des questions
  1. Quel est mon budget ? La première des questions, évidente, à se poser. Cela conditionne à 75 % la décision d’achat. D’après mon expérience, lorsque l’on hésite entre une référence X et une référence Y, toutes deux dans notre budget, que la référence Y propose plus de fonctionnalités que la référence X mais qu’elle est aussi plus chère, c’est néanmoins vers cette référence Y qu’il faut se tourner, et ce même si on a pas encore l’utilité des fonctionnalités supplémentaires. Vous avez ainsi plus de chances de ne pas regretter votre achat.
  2. Qu’est-ce que je le lis ? Si vous lisez de la BD ou de la presse, alors autant vous orienter vers une tablette de type iPad : ce que vous perdrez en fatigue visuelle, vous le gagnerez en qualité de mise en page et, pour ces lectures qui sont généralement peu intensives, c’est sans doute le meilleur compromis. Cela étant dit, on peut raisonnablement espérer dans un futur assez proche (un an) une liseuse à encre électronique couleur. Si vous lisez principalement des romans et des essais, le meilleur choix restera une liseuse à encre électronique noir & blanc de type Kindle, Sony Reader, Bookeen, Nook, Kobo, etc. C’est de ce type d’appareils dont je vais parler dans la suite de cet article, en essayant de ne pas rentrer trop dans le détail des modèles existants, pour que ce guide reste valable au moins jusqu’en 2012 !Si vous comptez utiliser votre reader pour lire des PDFs issus par exemple de vieux livres numérisés, alors optez pour une liseuse grand format (10″) de type Kindle DX ou PocketBook Pro 902/Pro 903. N’espérez pas lire un PDF confortablement avec un écran moins grand. Le PDF, contrairement à l’ePub, au mobi ou au prc, n’est généralement pas « reflowable ». Cela veut dire que si vous zoomez sur un PDF, cela ne va afficher qu’une partie du document (la partie supérieure gauche d’une page par exemple) et non modifier la mise en page pour que la longueur des lignes de texte s’adapte à l’écran de votre liseuse.
  3. Concernant le contenu, je privilégie la facilité ou la liberté d’achat ? À ce propos, je vais m’autoriser un peu de fantaisie : je vais faire comme si Amazon et Kobo étaient arrivés en France, avec une offre de contenu intéressante. Il y a fort à parier que ce soit le cas d’ici Noël. C’est une tendance lourde du marché : les liseuses se voient adjoindre les unes après les autres une librairie en ligne, accessible depuis l’appareil, avec la possibilité de télécharger directement ses achats sans passer par un ordinateur et un câble USB. On comprend facilement l’attrait d’un tel système et c’est le modèle qui a fait le succès du Kindle d’Amazon puis du Nook de Barnes & Noble aux États-Unis. Il faut cependant garder à l’esprit que c’est au détriment de notre liberté d’achat. À l’heure où j’écris ces lignes, le Kindle (quel que soit le modèle) ne peut lire que les livres achetés sur le Kindle Store, à quelques exceptions près. Il ne gère pas l’ePub, qui apparait pourtant comme un standard depuis plusieurs mois. Pire, tout ce que vous achetez sur le Kindle Store ne pourra être lu que sur un Kindle (ou sur une tablette numérique – voire un ordinateur – à l’aide de l’application Kindle). Cela doit rentrer en ligne de compte dans votre réflexion : l’offre de contenu d’Amazon est-elle assez intéressante pour vous lier au géant américain dans la durée ? La réponse à cette question est plus difficile à trouver qu’il n’y parait. D’autres liseuses sont plus ouvertes. Les reader Sony peuvent lire des ePubs sans problème, avec DRM Adobe ou non, mais Sony aura fort à faire pour rendre sa librairie aussi intéressante que le Kindle Store promet de l’être. Le Kobo Touch accepte également les ePubs (y compris ceux marqués du sceau des DRM Adobe semble-t-il) et sera peut-être le juste milieu entre librairie incorporée et liberté d’achat. Reste à voir également quelles liseuses permettront d’acheter depuis des sites tiers, et profiter ainsi de l’offre d’éditeurs comme Le Belial’, de libraires en ligne comme Immatériel ou de revues électroniques comme Angle Mort.
  4. Quelles fonctionnalités me semblent indispensables ? Les appareils de lecture numérique tendent à être de plus en plus complets et à proposer toujours davantage de fonctionnalités. Prise de note, dictionnaire, possibilité de recherche dans Wikipedia, lecture de MP3, lecture à haute voix, navigateur internet et jeux sont les plus répandus, mais toutes les liseuses ne les proposent pas toutes, tant s’en faut. N’optez pas pour une liseuse qui ne répond pas à vos exigences, c’est le meilleur moyen d’être déçu et d’avoir envie de changer rapidement de compagnon numérique (et donc de dépenser plus au final).
  • Réviser

« Réviser », c’est une expression personnelle qui veut dire « se renseigner le plus exhaustivement possible préalablement à l’achat ». N’hésitez pas à googler les références des liseuses qui vous intéressent (et que vous aurez déterminé en vous posant les bonnes questions). Lisez tous les tests qui se présentent, en prenant garde à ce qu’ils soient assez récents : la mise à jour du programme interne corrige parfois des défauts de jeunesse et un point négatif ne sera plus qu’histoire ancienne quelques mois après le test. N’hésitez pas non plus à rechercher des reviews de liseuses sur YouTube ! La vidéo permet souvent de se faire une première impression : vais-je être à l’aise avec l’interface ? L’écran tactile semble-t-il réactif ? Les fonctionnalités annoncées correspondent-elles à ce que j’espérais ?

  • Tester

Dans la mesure du possible, testez les modèles qui vous intéressent avant de passer à la caisse. Si vous habitez en région parisienne, vous n’avez aucune excuse de ne pas le faire. Autrement, un grand magasin bien achalandé ou des amis possédant déjà une liseuse pourront faire l’affaire, faute de mieux. C’est principalement au niveau du confort de lecture (contraste, reflet, taille de l’écran, etc.) que le test réel vous apportera un plus par rapport aux vidéos que vous pourrez trouver sur le Net.

Autant que faire se peut, je tâcherai de mettre cet article à jour en fonction des évolutions futures. J’espère que ces conseils vous aideront dans votre prochain achat et n’oubliez pas que vous pouvez poser vos questions en commentaires.

L’article suivant peut vous intéresser : Pourquoi il n’y a pas de « Liseuses VS Tablettes »

À cette heure, 12 Réponses à ce billet.

  1. Sediter dit :

    Très bon article pour ceux qui, comme moi, cherchent une liseuse depuis des mois ! Ton article m’a conforté dans l’idée d’acheter une liseuse SONY qui me semble le meilleur rapport qualité/prix et, comme tu le soulignes bien, offre une certaine liberté ! Je n’arrive pas à concevoir qu’on accepter d’être enchaîné à la boutique Amazon, quand bien même elle offre un grand catalogue !

    Juste pour reprendre ta phrase d’intro, « Comme c’est généralement le cas avec les nouvelles technologies, l’acheteur potentiel se retrouve bien souvent submergé par l’offre, ne sait que choisir, et choisit souvent mal. », je ne suis pas vraiment d’accord. En France, actuellement, j’ai plus l’impression que c’est la guerre pour trouver une liseuse ! Heureusement, elles arrivent ! (musique des envahisseurs)

  2. jbb dit :

    Le paradoxe quand on espère publier en numérique, c’est que même si on ne veut pas de Kindle, on espère être présent un jour sur le Kindle Store 😉

    Concernant le manque de liseuse en France, c’est vrai que c’est difficile d’en trouver en magasin… Mais pas internet, on peut presque avoir n’importe laquelle, quitte à l’importer. C’est ce que je voulais dire. Et puis un jour, la liseuse sera devenu un produit de consommation courante et nous en trouverons dans n’importe quel supermarché, entre deux tranches de jambon.

  3. DELAROCHE JM dit :

    Très bon article !

    Je confirme qu’il faut un écran 10″ pour les pdf, le pocketbook pro 902 fait ça très bien.

    Petite précision, il faut vraiment essayer sur place car les indications techniques sur la qualité de l’écran sont parfois trompeuses. Un écran eInk Vizplex avec de bonnes possibilités de configuration (police, de la mise en page, etc…) est aussi bon -voir parfois meilleur- qu’un écran eInk Pearl alors que sur le papier ce n’est pas le cas…

    • jbb dit :

      En effet, il vaut mieux essayer mais pour cela, il faut être soit parisien, soit se payer un séjour dans la capitale, ce qui augmente d’autant le coût de la liseuse 😉

      Quand j’ai parlé de « vieux livres numérisés », j’ai failli rajouter « ou de vieilles archives prises en photo par des doctorants » 🙂

  4. […] Quelques conseils pour choisir une liseuse numérique | JBB, écriture & lecture nu… […]

  5. Daniel DeRome dit :

    Il est impératif de s’informer des exigences minimales en termes de système d’exploitation surtout lorsqu’on est en environnement Mac!

  6. Matheus dit :

    Bonjour!

    Je suis en doute. Je veux acheter un liseuse surtout pour lire les vieux livre en PDF. Qu’est que vous pensez que c’est le meilleur: Cybook Odyssey 2013 Edition ou Kobo?

    Merci!

    • Jean-Basile Boutak dit :

      J’ai envie de répondre ni l’une ni l’autre.

      Les liseuses 6″ sont très bien… pour lire des fichiers ePub. Pour lire des PDFs « non reflowable », vous allez devoir zoomer, dézoomer, vous déplacer dans la plage, etc. Ces liseuses ne sont pas faites pour cela, vous risquez d’être déçus et frustrés.

      Pour votre usage, je vous conseille plutôt une liseuse grand format comme les PocketBook Pro 902, 903 ou 912. Ou, si vos yeux ne sont pas trop sensibles, une tablette multimedia de type iPad.

Répondre


Attention : Les commentaires dont le nom/pseudonyme est trop anonyme (ex. : « anonyme » et ses déclinaisons) seront supprimés.