Écriture & Édition par Jean-Basile Boutak

J’ai eu envie de briser la régularité de parution de mes articles pour publier un petit billet sur Génération Enragée de Jiminy Panoz. J’ai lu ce court texte, pour le moins engagée, ce matin, en écoutant de la musique de Noël. J’ai été touché par cet appel au secours qui est celui de notre génération, une génération sacrifiée par celle de 68 notamment, ces baby-boomers qui se sont sans doute montrés plus égoïstes et fermés que les parents contre qui ils se sont rebellés. Je ne suis sans doute pas autant révolutionnaire que Panoz mais je partage une grande partie de son analyse. J’ajouterais néanmoins quelques éléments à sa réflexion. Les reproches de Panoz portent surtout sur le marché du travail, mais je pense que la capacité de nuisance de la « génération X » dépasse allègrement celui-ci. Je ne suis pas un écologiste forcené, mais c’est sans doute la génération qui a fait le plus de mal à l’environnement en un temps relativement court. D’une manière générale, c’est la génération « après moi le déluge » : que penser du temps qu’il a fallu pour prendre des mesures concernant les retraites, mesures qui sont encore relativement favorables aux baby-boomers, mais dont le poids sera supporté par notre génération, qui verra obligatoirement ses conditions de départ empirer, les premières mesures étant arrivées trop tard pour que le poids de l’effort soit également reparti sur nos deux générations. Il est au final amusant de se faire considérer de glandeur par une génération de branleur, comme aurait pu le dire Panoz.

Je vous encourage donc à lire Génération Enragée de Jiminy Panoz aux éditions Walrus, disponible gratuitement sur Immatériel ou sur l’iBook Store. On peut ne pas être entièrement d’accord, mais il est difficilement possible de ne pas être grandement de son avis.

Si vous voulez lire une analyse intéressante de mai 68 et de cette génération, je vous encourage à vous procurez Héroisme et victimisation, de Jean-Marie Apostolidès.

Répondre


Attention : Les commentaires dont le nom/pseudonyme est trop anonyme (ex. : « anonyme » et ses déclinaisons) seront supprimés.