Écriture & Édition par Jean-Basile Boutak

Après une semaine d’absence — faute de contenu suffisant — la revue de presse fait son grand retour avec un programme forcément plus chargé que d’habitude : beaucoup de coups de gueule, un peu de technique d’écriture, un questionnement métaphysique et un Love & Hate sur l’auto-édition.

La phrase de Steve Jobs qui sert de titre m’avait aussi marqué, mais je l’avais comprise un peu différemment : Charlotte Boyer râle contre les réseaux sociaux et l’internet chronophage, qui empêche au final à l’auteur d’écrire. Il y a du vrai, mais je ne pense pas qu’on puisse faire sans, surtout quand on est un indépendant.

« Ne laissez pas le bourhaha extérieur étouffer votre voix intérieure. »

Sur le Souffle Numérique, Séditer donne quelques conseils aux apprentis écrivains pour créer et soigner l’univers de leurs histoires.

Créer votre univers

Les grands éditeurs ne se moquent pas seulement de leurs clients et de leurs auteurs, ils se gaussent aussi de leurs employés, et accessoirement du droit du travail (je le rappelle : un stage n’est pas censé répondre à un besoin en personnel). Sur Sarounette.net :

Pour l’amour du livre

Un vieux de vieille de l’auto-édition confie ce qu’il aime et ce qu’il déteste à propos de cette méthode de publication. En anglais :

6 Things I Love — And Hate — About Self-Publishing

Quand elle a moins faim, une lectrice vorace s’interroge sur l’origine de l’envie de lecture :

Pourquoi lire ?

La Pauline à couette s’insurge sur le nivelage par le bas de la littérature. Je me joins à elle, il en faut pour tous les goûts ! Et pourtant, je n’aime généralement pas les auteurs « compliqués » (j’ai tendance à penser que c’est une manière de cacher son incompétence) :

Mais où va la littérature ?

Catégories: Revue de Presse Mots clefs : 0 like

À cette heure, Une Réponse à ce billet.

  1. Merci pour le relai de l’article *rougit* mais ce n’est pas possible ce nouveau surnom ! Je vais la vendre aux enchères cette couette ! (et m’acheter un duvet ou une peau de bête !)

    PS : fait attention, tu vas faire rougir @sediter aussi 🙂

Répondre


Attention : Les commentaires dont le nom/pseudonyme est trop anonyme (ex. : « anonyme » et ses déclinaisons) seront supprimés.