Écriture & Édition par Jean-Basile Boutak

Cette revue de presse est placée sous le signe de l’opposition entre le papier et le numérique, entre le livre et l’ebook, entre l’édition d’hier et l’édition d’aujourd’hui… Drôle d’impression car même en restant dans le domaine de la littérature numérique, la diversité de l’actualité fait que, habituellement, les articles de cette rubrique sont beaucoup plus hétéroclites.

Cela commence par un point de vue relativement extérieur sur la possible révolution du livre numérique avec l’arrivée du Kindle en France.

Kindle va-t-il changer le monde de l’édition

La Dame au Chapal, elle aime le numérique… mais elle avait envie de parler de livre papier… mais en fait elle parle quand même de livre numérique. Ben c’est la Dame au Chapal, quoi !

Les petits papiers dans les grands

Walrus abandonne le freemium pour leurs ebooks. Retour sur expérience.

Le freemium ne fonctionne pas

Vincent Monadé, directeur du MOTif remet les pendules à l’heure : le livre numérique n’est pas responsable de tous les mots de l’édition traditionnelle.

bouc e-missaire ?

Pauline Doudelet en médiatrice des défenseurs du livre numérique et des accros au livre papier ? C’est sur son blog.

L’éternel débat papier-numérique…

Pendant ce temps-là Veracruz (au Quebec en fait), Jean-François Gayrard a la grippe et un excès de fièvre l’enrage. Il est las, il a ses raisons que la raison n’ignore pas, mais on espère qu’il continuera longtemps.

Le Livre est mort… vive la lecture

J’ai découvert Pierre Assouline il y a quelques semaines seulement et j’aime beaucoup ce qu’il raconte, et la manière dont il le raconte. Il me donne l’impression d’être un homme qui a les pieds sur Terre, qui se remet en question et qui s’interroge sainement sur le monde qui l’entoure. Et j’ai aimé son article sur le sémillant François Bon.

François Bon a déjà tourné la page

Catégories: Revue de Presse Mots clefs : 0 like

Répondre


Attention : Les commentaires dont le nom/pseudonyme est trop anonyme (ex. : « anonyme » et ses déclinaisons) seront supprimés.