Écriture & Édition par Jean-Basile Boutak

Le jeu de mots n’est pas de moi, mais de l’éditeur et figure sur la boite (oui, oui, les logiciels en boite existent encore !). Je suis équipé de la version Ardoise pour iPad depuis plusieurs mois et le Père Noël a été assez généreux avec moi — sans doute ai-je été suffisamment sage cette année ? — pour déposer dans mes souliers la version HD pour Mac & PC (Mac OS X, Windows et Linux pour être précis). C’est sans doute une de mes plus belles découvertes logicielles, et j’aimerais la partager avec vous.

Si toutes les versions sont nommées Antidote, on peut néanmoins les séparer en deux catégories avec Antidote Ardoise et Mobile d’un côté, et Antidote HD de l’autre. Les premières ne sont « que » des dictionnaires tandis que la dernière apporte en plus un véritable correcteur orthographique et grammatical, sans parler de ses modules d’analyse syntaxique qui seront une grande aide pour l’écrivant.

Même moins complètes que les versions pour ordinateur, ces applications pour appareils Apple n’en sont pas moins intéressantes. Chacune propose des dictionnaires (définitions, locutions, synonymes, antonymes, cooccurrences, conjugaison, analogies, familles, citations, historique, anagrammes) et des guides (grammaire, orthographe, ponctuation, style, rédaction, typographie, syntaxe, lexique, historique, rectifications, points de langue) pour vous aider dans la rédaction de vos textes en français. Leur utilisation est d’une simplicité et d’une efficacité à toute épreuve et avoir tous ces dictionnaires et guides regroupés dans une seule application est vraiment très pratique et agréable. Pour le rédacteur occasionnel, c’est même amplement suffisant.

Pour celui qui écrit du français au kilomètre à longueur de journée, le passage à la version HD vaudra sans aucun doute le coup, et le coût. En plus des mêmes guides et dictionnaires, Antidote HD propose un correcteur qui s’intègre dans la plupart des logiciels du marché, quelle que soit sa plateforme. Dans la plupart des applications sous Mac OS, il suffira d’un clic droit pour afficher un menu contextuel et envoyer le texte à Antidote. Une fenêtre s’ouvre alors, dans laquelle on peut valider ou non les corrections proposées et effectuer d’éventuelles modifications. Celles-ci sont ensuite répercutées dans le logiciel d’origine lorsqu’on ferme le correcteur ! Magique. L’écrivant qui accorde davantage d’attention à son style — typiquement l’auteur de littérature — trouvera également dans les modules d’analyse syntaxique de précieux alliés pour se perfectionner. Ils lui permettront, entre beaucoup d’autres choses, de déceler d’un coup d’oeil répétitions de mots exacts ou de même famille, verbes faibles, adjectifs et adverbes en trop grand nombre ou encore phrases longues.

Le seul frein à l’adoption d’Antidote est malheureusement tarifaire. La version Mobile est proposée à 14.99 €, la version Ardoise à 19.99 € et la version HD demandera l’investissement significatif de 119 € (tarif conseillé, mais Amazon le propose sous la barre des 100 €). Un tel tarif est cependant tout à fait compréhensible : il y a derrière Antidote un très gros travail de développement et de documentation pour un marché, somme toute, de niche. Ce qui est moins compréhensible, c’est l’acharnement de Druide à ne pas vouloir vendre son logiciel en téléchargement.

À cette heure, 8 Réponses à ce billet.

  1. jbb dit :

    Je précise que la licence d’Antidote HD vaut pour trois ordinateurs au sein d’un même foyer. Le CD fourni contient les versions Windows, Mac et Linux.

  2. Marie Potvin dit :

    Même s’il n’est pas parfait, c’est mon meilleur ami depuis des mois. J’adore!

  3. Intéressant! Et je salue le travail accompli, c’est rare qu’un développeur inclue une version linux à ce genre d’offre logicielle.

    C’est malheureusement un peu trop cher à mon goût. Il faudrait que je remette la main sur un script perl que j’avais développé pour détecter les répétitions (il ne gérait pas les mots de même racine par contre, c’était plutôt basique mais m’avait parfois rendu service).

    • jbb dit :

      Tout à fait d’accord concernant la version Linux !

      Détecter les répétitions exactes n’est pas la fonctionnalité la plus compliqué à développer, il est vrai. Déjà, détecter les répétitions de mots de même famille est déjà plus compliqué (il faut un dictionnaire). L’écrivain Jean-Claude Dunyach avait également développé des outils d’analyse syntaxique qu’il mettait en téléchargement sur son site mais elles ne sont plus compatibles avec les dernières versions de Mac OS.

      • Je vais surement me pencher sur la question dès que l’envie de coder me reprendra. Pour détecter les répétitions sans dictionnaire (comparaison des 4-5 premières lettres des mots par exemple) et autres problèmes potentiels (quels autres problèmes ont tendance à plomber nos textes sans que nous le remarquions? les adverbes trop nombreux, les tournures passives?)

        Open-source, en python ou perl. Cela peut être un projet amusant.

        • jbb dit :

          Pour ma part, je n’ai pas l’impression qu’un jour j’aurai à nouveau l’impression de coder pour le plaisir. J’ai assez pissé de code et j’en pisse encore suffisamment. C’est dommage, c’est vrai, coder est amusant. Mais la tout de suite, je suis plutôt en overdose.

          N’hésite pas à me tenir au courant de ton projet !

  4. […] déjà consacré un article à Antidote, mais comme je ne suis pas avare de mes mots, je vais vous en reparler ici […]

Répondre


Attention : Les commentaires dont le nom/pseudonyme est trop anonyme (ex. : « anonyme » et ses déclinaisons) seront supprimés.