Écriture & Édition par Jean-Basile Boutak

2012 qui commence, ce sont de bonnes résolutions par milliers (ou pas, voir cet article). C’est aussi le moment de faire le bilan de l’année qui vient de s’achever et à ce jeu-là, la moisson 2011 est personnellement très satisfaisante. Alors, quels changements pour les douze prochains mois ? Où vais-je ? Qu’asperge ? Dans quelle étagère ?

Lorsque j’ai créé ce blog à la fin de l’été dernier, je ne pensais pas qu’il aurait de telles répercussions sur ma vie. Des blogs, j’en avais déjà créé des tas : sur les échecs, sur la politique, sur ma petite vie, sur le modélisme, et j’en oublie certainement. Aucun n’avait survécu plus de quelques semaines… À l’époque, il est vrai, Twitter et Facebook n’existaient pas, et il était certainement plus difficile de faire connaitre au monde son petit coin d’expression. Il faut dire aussi que, si j’aime le jeu d’échecs et si la politique m’intéresse, ils ne me définissent pas autant que l’écriture. Je pense que mes lecteurs l’ont senti et compris.

Des lecteurs, je dois bien en avoir quelques-uns puisque Google Analytics me crédite d’une trentaine de visites par jour en moyenne, chiffre qui est en constante évolution. Plus de 3000 visiteurs uniques en moins de six mois. C’est très peu à côté de certains ténors du milieu web littéraire, mais pour moi, c’est déjà beaucoup. Je vous remercie tous et toutes.

Ce qui me gonfle plus sûrement de plaisir que ces statistiques googliennes, ce sont les commentaires laissés en réaction à mes articles. Globalement positifs, souvent constructifs, parfois récréatifs, c’est la preuve que ce que j’ai à dire ne laisse pas tout le monde indifférent.

Et cerise sur le gâteau, ces commentaires, ici ou via Twitter, ont été l’occasion de belles rencontres virtuelles (en attendant de se voir « IRL » en 2012, qui sait ?) avec des lecteurs passionnés (Pauline à couette, Roxane, Antoine), des auteurs talentueux (Jeff, Pierrick, l’autre Pauline, Nicolas, Nolween, Cécile, Olivier) et des éditeurs en avance sur leur temps (Jean-François, François, Julien).

Les fidèles de la première heure se souviendront peut-être du premier article dans lequel j’avouais créer ce blog dans l’espoir de délier mes doigts gourds de n’avoir rien écrit pendant cinq ans. Je peux vous dire aujourd’hui que la rééducation ne se passe pas trop mal : en guise de mise en jambe, j’ai complètement réécrit un conte de Noël qui trainait dans un tiroir depuis plusieurs années et je l’ai proposé sur les principales plateformes en auto-édition. Je reviendrai bientôt plus en détail sur cette expérience (j’attends encore certains chiffres), mais elle m’a d’ores et déjà été très bénéfique.

Une chose en entrainant une autre, j’ai eu la chance de me voir confier la direction d’une collection de polars chez Numériklivres (j’en profite pour rappeler que je suis toujours à la recherche de manuscrits). [MAJ : J’ai depuis quitté Numériklivres, comme je m’en explique dans ce billet]

Ce qui me donne confiance, ce sont toutes ces petites choses qui s’emboitent les unes dans les autres, les unes après les autres, me donnant la sensation que j’avance, enfin.

Je vais faire en sorte que 2012 continue sur cette lancée, en travaillant d’arrache-pied à l’écriture d’un roman SF — avec un objectif de publication en septembre — et d’un nouveau conte de Noël, en cherchant de bons auteurs de polars pour Numériklivres et en continuant d’écrire ici. Il ne devrait pas y avoir de gros changements sur le site : tout juste vais-je diminuer la fréquence des revues du web pour n’en proposer plus qu’une par mois, mais plus cohérente, peut-être thématique.

À l’année prochaine, avec j’espère le même bel optimisme et une motivation toujours renouvelée.

À cette heure, 3 Réponses à ce billet.

  1. Sediter dit :

    Que de projets ! Je te souhaite de réussir dans ce que tu entreprends, et serais ravi de lire ton prochain roman ! Et il y a bien intérêt à ce que le « club » se retrouve IRL un de ces jours ! Bonne année !

  2. TheSFReader dit :

    Meilleur voeux ! Et belle réussite pour l’année dernière ! Que cette année enchaîne et dépasse la précédente !!!

Répondre


Attention : Les commentaires dont le nom/pseudonyme est trop anonyme (ex. : « anonyme » et ses déclinaisons) seront supprimés.