Écriture & Édition par Jean-Basile Boutak

J’ai le plaisir de vous annoncer le lancement du premier concours WeLoveWords en partenariat avec Numériklivres. Pour ceux qui ne connaitraient pas WeLoveWords, il s’agit d’un réseau social à destination des auteurs de toutes sortes : romanciers, nouvellistes, poètes, scénaristes, etc., et plus généralement de toutes personnes dont l’activité tourne autour du domaine de la création littéraire.

Description du concours

« Tolérance, tolérance, il y a des maisons pour ça » –— Claudel

Intolérance, Intolérance, il y a la société pour ça…

Séparer, distinguer, établir des différences, ranger… La société, pour se rassurer, classe les individus dans des catégories qui pourtant ne les définissent pas. Elle les enferme et les propose au rejet d’autrui.

On devient un homo, un noir, une femme, un musulman… le représentant malgré soi d’un groupe, mais pas d’un individu.

On devient… une discrimination.

Prenez la discrimination comme sujet d’un roman policier et rétablissez la justice par la plume.

Contraintes

Le texte publié sur WeLoveWords devra :

— ne pas dépasser 23.000 signes (espaces compris)
— contenir un synopsis de 3000 signes maximum et les 20.000 premiers signes du texte.

À terme, le texte publié par Numériklivres fera environ 200.000 signes.

Planning

Phase 1 — Du 17 janvier au 17 mars 2012. Les candidats sont invités à publier leur contribution sur WeLoveWords.
Phase 2 — Du 18 mars au 31 mars 2012 : sélection du jury et identification du lauréat.
Phase 3 — Début avril 2012 : annonce du sélectionné
Phase 4 — L’auteur sélectionné doit écrire le reste de son texte et l’envoyer directement à Numériklivres. Il sera mis en relation par l’intermédiaire de WeLoveWords.
Phase 5 — Publication

Prix :

Un contrat d’édition chez Numériklivres.

À l’issue du concours, il sera procédé à la désignation d’un lauréat. Numériklivres se réserve le droit de publier d’autres auteurs ultérieurement.

Jury :

  • Jean-Basile Boutak, directeur de collection chez Numériklivres
  • Sophie Blandinières, directrice artistique de WeLoveWords

Le règlement complet peut être téléchargé sur la page du concours sur le site de WeLoveWords.

En attendant avec impatience de lire vos manuscrits, je vous souhaite bonne chance !

À cette heure, 4 Réponses à ce billet.

  1. Sediter dit :

    Rétablissez la justice par la plume… Pourquoi cette phrase me donne envie d’écrire un truc violent et gore au possible ? (esprit troublé ?). Très bonne initiative ce concours, et bon courage pour trouver la future plume Numerik.livres qui rétablira la justice !

Répondre


Attention : Les commentaires dont le nom/pseudonyme est trop anonyme (ex. : « anonyme » et ses déclinaisons) seront supprimés.