Écriture & Édition par Jean-Basile Boutak

Bientôt trois semaines que je n’ai rien publié sur ce blog… Abandon ? Que nenni, mais j’ai décidé de lever un peu le pied, et de profiter de quelques jours de (semi-)vacances. Pas de vraies et bonnes vieilles vacances, car j’ai plein de choses sur le feu pour les mois à venir.

Côté édition avec Numeriklivres, un excellent polar est en préparation pour la collection « Noir c’est noir ». Ceux qui suivent la maison sur Facebook ou Twitter ont dû apercevoir la couverture. Il vous fera voyager, et découvrir les secrets de l’opéra. Sortie prévue mi-août.

Côté écriture, je prépare une réautoédition de C’est Noël, mon Père pour la mi-septembre, et un texte court inédit dans le genre roman noir pour un peu plus tard (ce sera mon « conte » de Noël de cette année, vous comprendrez pourquoi). Je vais participer également à un recueil de nouvelles pour un autre éditeur numérique. Enfin, je commence ces jours la préparation d’un roman policier qui devrait m’occuper une bonne partie des douze prochains mois. C’est un projet qui mûrit dans ma tête depuis plusieurs années, et il est temps qu’il sorte.

Côté blog, cela devrait bouger dans les jours et semaines à venir. Au programme : un billet commun avec Le Souffle numérique, une réflexion sur l’autoédition, un article confidence pour le premier anniversaire du blog, et des avis supplémentaires pour ma liste de lecture (j’ai du retard).

Je remue donc encore, et plus important : je ne vous oublie pas.

À cette heure, 2 Réponses à ce billet.

  1. Tipram Poivre dit :

    C’est ce qui s’appelle des vacances studieuses et intelligentes.

    La liste de vos projets est bien alléchante. J’en déduis que les temps morts ont des vertus revivifiantes et sont d’excellentes sources d’inspiration. J’ai hâte de lire ce que vous concoctez à quatre mains avec Le Souffle numérique et de voir comment vous célébrerez votre première bougie.

    Tipram Poivre

  2. jbb dit :

    En ce qui concerne le billet commun avec Pierrick, vous ne devriez pas avoir trop à patienter : il sera en ligne demain.

Répondre


Attention : Les commentaires dont le nom/pseudonyme est trop anonyme (ex. : « anonyme » et ses déclinaisons) seront supprimés.