Écriture & Édition par Jean-Basile Boutak

Fut un temps où mes « quelques mots » concernaient exclusivement les textes d’autres auteurs. Eh bien, dorénavant, cela pourra également être le cas de mes propres publications. Et pour cette première fois, c’est d’un texte collectif dont je me propose de vous parler. Une manière de faire le joint, en quelque sorte. 

Historietas — Les Yeux de Fatalitas est un recueil de dix textes édité par les Éditions Edicool. Le projet a été mené par Hervé Fuchs, auteur des Folles de la Nationale IV, et qui avait participé aux Vacances pourries, autre recueil de la série des Dix de l’éditeur.

Vous l’aurez compris, ce qu’il faut retenir du paragraphe précédent, c’est le chiffre 10 (Dix). Historietas fait en effet intervenir dix auteurs ; dans l’ordre d’apparition : Hervé Fuchs, Thomas Galley, moi-même, Rachid Santaki, Éric Neyrinck, Jean-Louis Michel, Florence Döring, Sylvain Kornowski, Chris Simon et Vincent Bernard. Mais ces joyeux drilles n’avaient pas le droit de faire n’importe quoi, car le chef d’orchestre avait posé ses règles : 1000 mots maximum, et un enchaînement inspiré du principe du cadavre exquis. Chaque participant devait continuer l’histoire là où son prédécesseur l’avait laissé, et faire en sorte qu’un ou plusieurs personnages rentrent en possession d’un ticket de loterie gagnant au début de chaque texte pour s’en retrouver dépourvu à la fin.

En ce qui me concerne, je n’avais jamais écrit sous contrainte, quelle qu’elle soit. D’être parvenu à quelque chose qui tient debout est donc une victoire en elle-même. Je suis content d’avoir donné vie à Jean-Yves ; ce personnage me trottait dans la tête depuis longtemps. Je suis également heureux d’avoir côtoyé tant d’auteurs tellement plus expérimentés et talentueux que moi. J’ai une pensée notamment pour Jean-Louis Michel, l’auteur de Un été de singe et de Fin de route,  que j’apprécie énormément pour son talent littéraire, mais aussi pour ses qualités humaines. Je suis reconnaissant à Hervé Fuchs d’avoir permis ces rencontres virtuelles, de m’avoir amené à découvrir d’autres univers que les miens. La bande derrière Historietas est vraiment très sympa, hétéroclite et déjantée. J’espère que vous vous amuserez à lire Historietas autant qu’on s’est amusé à l’écrire.

Je n’ai plus qu’à vous encourager vivement à découvrir 10 extraits sur cette page, et surtout à acheter le bouquin complet, bientôt disponible dans toutes les bonnes e-crèmeries.

Répondre


Attention : Les commentaires dont le nom/pseudonyme est trop anonyme (ex. : « anonyme » et ses déclinaisons) seront supprimés.