Écriture & Édition par Jean-Basile Boutak

L’ennemi que je redoute le plus n’est pas la page blanche – je trouve toujours quelque chose à écrire, que ce soit bon ou mauvais –, mais le doute. C’est vraiment une sale bestiole, qui s’insinue partout et dont le venin vous paralyse pour mieux vous dévorer. L’été dernier, j’ai rédigé le premier jet d’une nouvelle que je destinais en priorité à Walrus (si le texte leur plaisait). Pour cela, […]