Écriture & Édition par Jean-Basile Boutak

Couverture pour « La Maison qui pleurait »

Deuxième chapitre de La Maison qui pleurait, où je raconte le jour qui a suivi l’incendie. L’occasion de réfléchir sur le livre papier et l’ebook, de parler du bon et du mauvais côté des réseaux sociaux.

Rappel :

Ce texte est né de la rencontre de deux idées : parler de cette expérience (dont le besoin m’est venu très rapidement) et coucher sur le papier certaines réflexions sur l’existence, la littérature, l’édition, en fait tous thèmes proches de mes préoccupations quotidiennes. Quelques-unes de ces réflexions seront des « mises à jour » d’articles publiés ici. En relisant certains de ceux-ci, assez anciens, j’ai réalisé que mes opinions ou mes convictions sur plusieurs sujets ont évolué et sont maintenant bien différentes. Et plutôt que vous proposer de nouvelles versions de ces billets, je préfère les insérer naturellement au le fil de la narration de ce roman.

Comme Wattpad ne permet pas encore de monétiser la publication de contenu sur son site (toucher une partie des revenus publicitaires en fonction du nombre de lectures), j’ajouterai sur les billets de La Maison qui pleurait un petit bandeau publicitaire. C’est un autre versant de mon expérimentation. Mais vous pouvez tout à fait lire directement le texte sur Wattpad. Comme vous pouvez attendre que j’en ai terminé la rédaction : ce récit fera certainement l’objet d’une édition intégrale en numérique et en papier, probablement en autoédition – cela me semble être la suite logique, à moins que Gallimard se montre intéressé 😉 .

Lire La Maison qui pleurait – Chapitre 1 : Le Jour d’après sur Wattpad.

Répondre


Attention : Les commentaires dont le nom/pseudonyme est trop anonyme (ex. : « anonyme » et ses déclinaisons) seront supprimés.